samedi 5 novembre 2016

UN MOIS D'OCTOBRE SANS FIN par Frédéric Bézies



Résumé :

28 juin 1914 : l'archiduc d'Autriche François-Joseph est assassiné à Sarajévo par Gavrilo Princip. Un mois plus tard, l'Europe entre en guerre. Sept années sont passées et le conflit est toujours en train de ravager les populations européennes.

Dans sa tranchée au sud de Paris, le caporal Guillaume Buissières essaye de se reposer entre deux assauts dans le sol ensanglanté du no man's land.

Que se serait-il passé si le conflit mondial débuté en 1914 s'était éternisé ? Que se serait-il passé si Paris avait été prise lors de la reprise de la guerre de mouvement en 1918 ?

Ce roman uchronique essaye d'apporter une réponse.


Mon avis :

Je sais d'avance que je vais m'attirer les foudres de l'auteur ! Mais peu m'importe, je suis libre d'écrire mon ressenti même si cela ne convient pas quant à trouver les mots pour ne pas offusquer cela va être un peu dur pour moi toutefois je vais essayer.

Donc sur un livre qui contient 214 pages annoncées je n'ai pas pu dépasser les 40 ! Alors que j'ai réussi à finir Le Pendule de Foucault et Madame Bovary, sans compter les livres de psychologie que je lis régulièrement...

Donc 40 pages c'est un exploit ! Car il fallait bien que je sois objective dans mes propos.
Par conséquent non je n'ai pas aimé et oui je ne recommande pas du tout ce livre.

Voilà c'est dit et j'assume.

Pourquoi ? Tout simplement du fait qu'il tire en longueur, trop de détail tue l'histoire qui pourrait être bien si le style d'écrit était cohérent.

Je sais que c'est une uchronie mais cela n'empêche pas de bien écrire et de bannir les 7 mots ! 

Et surtout de retourner les phrases autrement afin qu'elles soient moins lourdes.

Bref, chacun est libre d'aimer ou pas. Pour cas c'est un NON

Chacun étant libre, vous pouvez très bien le trouver sur Amazon et le lire vous même. Vous vous ferez votre propre opinion.
Donc, pour finir cher Auteur, vous m'en voyez navrée de ne pas avoir su apprécier votre plume à sa juste valeur. 



Aucun commentaire:

Publier un commentaire